Connect with us

Dialogue National

Gabon : Ce sont 23 000 contributions qui seront à l’examen lors Dialogue national d’avril 2024.

Published

on

Dans le cadre des préparatifs du dialogue national inclusif prévu pour le mois d’avril 2024, le ministre de la Réforme des Institutions, Murielle Minkoue Mezui ép. Mintsa-Mi-Owono, est allée rendre compte des avancées au Président de la Transition, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema le 24 janvier dernier. Lors de cette rencontre, elle a annoncé que l’appel à contributions lancé par le Premier ministre, Raymond Ndong Sima, a suscité un enthousiasme remarquable avec un total impressionnant de 23 000 contributions.

Du 3 octobre 2024, date de lancement de l’appel à contribution, prolongé jusqu’au 30 décembre 2023, la population gabonaise locale ainsi que la diaspora se sont massivement mobilisées. Ces contributions, formulées tant individuellement qu’en association, représentent l’ensemble des catégories de la société gabonaise, soulignant ainsi l’engagement de tous les secteurs de la population dans la construction de l’avenir du pays.

Le Dialogue national, en tant que plateforme centrale de la feuille de route du Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI), ne se limite pas seulement à la quantité impressionnante des contributions ; il s’inscrit également dans une dynamique où les populations auront l’opportunité de partager leur vision et de formuler un diagnostic approfondi sur la situation économique et socio-politique du Gabon à la suite des événements du 30 août.

Cette démarche inclusive vise à recueillir les perspectives variées de la population pour élaborer des solutions tangibles aux défis identifiés. Le Dialogue national devient ainsi un espace privilégié où les citoyens, de tous horizons, auront contribué activement à la définition des orientations futures du pays.

La diversité des contributions reflète l’implication collective des Gabonais, tant sur le plan local que dans la diaspora. Ce processus participatif renforce la légitimité et la représentativité du Dialogue national, favorisant une approche holistique dans la recherche de solutions aux problèmes socio-économiques et politiques actuels.

Dans cette perspective, la rencontre entre le ministre de la Réforme des institutions, Murielle Minkoue Mezui, et le Président de la Transition, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema, revêtait une importance particulière. Elle doit favoriser une coordination efficace des préparatifs et d’assurer une mise en œuvre réussie du Dialogue national. Il y va aussi de la réussite de la Transition.

Le Gabon se prépare à un Dialogue national d’une ampleur sans précédent, porté par la participation active de ses citoyens. Les 23 000 contributions attendent maintenant d’être soigneusement examinées lors de cette grande messe politique qui s’annonce comme un moment décisif dans la définition du chemin à suivre pour le futur du Gabon.

Peut aussi vous interesser